Analyse sur l’application de notification de contacts proposée par Mila

L’observatoire internationale sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique – OBVIA – avec plusieurs chercheurs, dont certains membres AJC tels que Pierre-Luc Déziel, Benoit Dupont et Karine Gentelet ; analysent le fonctionnement décrit de l’application COVI par Mila dans un livre blanc rendu public le 18 mai 2020. Cette version se compose des compléments d’informations apportés par Yoshua Bengio – directeur scientifique de Mila.

Du point de vue éthique, la première question à se poser relativement à une application, en tant qu’application de notification de contacts, consiste à savoir si l’adoption de cette application procurera une réelle plus-value sociale ou un bénéfice social tangible en matière de santé publique et si ce type d’application peut être une réponse efficace aux enjeux de santé publique. Ces questionnements ont été en toile de fond des réflexions. COVI ne serait pas la première application de notification de contacts lancée dans un pays ou une région pour lutter contre le coronavirus. Un travail de veille réalisé par une équipe de chercheurs de l’OBVIA a montré que plus de 70 applications du genre existaient à la fin de mai à travers le monde.

Ce contenu a été mis à jour le 25 juin 2020 à 10 h 34 min.