CIRST | L’intelligence artificielle au Québec : un réseau tricoté serré

Maxime Colleret — doctorant au programme de Science, technologie et société de l’UQAM — et Yves Gringas — professeur au Département d’histoire de l’UQAM — proposent une réflexion sur le réseau de l’intelligence artificielle au Québec publiée par le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie. 

Résumé

Qui sont les acteurs centraux de l’intelligence artificielle (IA) au Québec? Quels sont les liens entre les différentes organisations qui composent l’infrastructure de l’IA? Comment l’universitaire, le politique et l’économique se sont-t-ils retrouvés intimement liés dans le cadre du développement de cette infrastructure? Sur la base de quelles promesses les gouvernements québécois et canadiens ont-ils investi des centaines de millions de dollars de fonds publics dans cette infrastructure? Cette note de recherche tente de répondre à ces questions. Après avoir décrit brièvement l’infrastructure de recherche en IA au Québec et retracé l’ampleur des investissements publics, nous montrons comment un petit nombre d’acteurs se sont positionnés de manière à contrôler l’orientation de la plupart des initiatives financées par les contribuables.

Pour consulter l’intégralité du document :

Ce contenu a été mis à jour le 22 janvier 2021 à 11 h 13 min.