Bourdonnement [CHRONIQUES]

Maître Sébastien Bourdon propose un état des lieux du système judiciaire depuis le début confinement en insistant sur l’importance de «dématérialiser» la justice pour assurer son bon fonctionnement en tout temps.


Ayant quelques relations avec le Québec, je me suis interrogé sur ce que propose le laboratoire de cyberjustice (unité de recherche du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal) et sur la manière dont ses concepts et travaux de dématérialisation du procès pourraient trouver écho en ces temps troublés.Dirigé par le professeur de droit Karim Benyekhlef, ledit laboratoire développe des plateformes Web qui permettent une « dématérialisation » des processus judiciaires et une simplification des interactions entre les acteurs concernés. Ne serait-ce pas exactement ce dont nous aurions aujourd’hui besoin ?

Sébastien Bourdon

Pour lire l’intégralité de la chronique

Ce contenu a été mis à jour le 23 avril 2020 à 16 h 09 min.