Les FRQ parlent de nous!

Ce contenu n'est pas disponible dans la langue sélectionnée.

Trop chers, trop longs, trop complexes, trop ancrés dans une tradition désuète… Les processus judiciaires actuels sont la source de bien des frustrations pour les justiciables québécois. Sans réforme dans les façons de faire, cette profonde insatisfaction ouvre la voie à une perte de confiance envers l’appareil judiciaire. Comment y remédier?

Au Laboratoire de cyberjustice, Karim Benyekhlef, professeur à l’Université de Montréal et attaché au Centre de recherche en droit public, travaille depuis plus de 25 ans à cette nécessaire modernisation du système judiciaire. Un projet appuyé par le Fonds de recherche du Québec − Société et culture.

https://lnkd.in/gT84uB6

Ce contenu a été mis à jour le 22 avril 2022 à 20 h 55 min.