ANNULÉE – Ex Machina Lex: The Limits of Law’s Computability

Conférence en anglais seulement.

Soyez des nôtres pour une conférence L’intelligence artificielle et le droit avec Dr Christopher Markou, qui examinera les conséquences de l’utilisation de l’apprentissage automatique (machine learning) pour reproduire les fonctions essentielles des systèmes juridiques.

Résumé

L’utilisation de machine learning (ML, ou apprentissage automatique) pour reproduire des aspects de la prise de décisions juridiques est déjà bien avancée, avec diverses applications de technologie juridique utilisées pour modéliser le risque de litige, et l’analyse des données qui éclairent les décisions sur des questions de droit, notamment la probation, la police prédictive et l’évaluation du crédit. La prochaine étape, qui est déjà à l’essai dans certaines juridictions, consistera à utiliser le ML pour reproduire les fonctions de base des systèmes juridiques, y compris l’arbitrage.

Le cycle L’intelligence artificielle et le droit

Ce cycle de conférences est une collaboration du Laboratoire de cyberjustice de Montréal; le Collectif étudiant pour la technologie et le droit; le groupe de recherche Justice privée et état de droit; le Centre des politiques en propriété intellectuelle de McGill; et le projet d’Autonomisation des Acteurs Judiciaires par la Cyberjustice et l’Intelligence Artificielle (AJC).

Détails et inscriptions


Une attestation de participation représentant 1 heure et 30 minutes de formation sera transmise aux avocats et aux notaires.

Ce contenu a été mis à jour le 17 mars 2020 à 11 h 47 min.