Intelligence artificielle et le domaine juridique

Joignez-vous à nous pour une conférence sur l’intelligence artificielle et le droit avec Hannes Westermann qui examinera l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le secteur juridique.

Résumé

L’intelligence artificielle (IA) est considérée comme l’une des plus grandes inventions du 21e siècle. Elle est susceptible d’avoir un impact profond sur de nombreux secteurs de la société. Déjà, l’intelligence artificielle est utilisée dans de nombreux domaines différents, qu’il s’agisse de jouer à des jeux de société ou à des jeux informatiques complexes à des niveaux surhumains, d’automatiser le marketing spécifique aux clients ou de réaliser des tâches auparavant réservées aux humains, comme la conduite automobile. L’IA permet aux programmes informatiques de trouver et d’analyser des modèles et des corrélations d’énormes quantités de données et d’utiliser les résultats pour prévoir certains événements futurs. Cet exposé portera donc, sur la façon dont ces capacités de l’intelligence artificielle peuvent être utilisées dans le domaine complexe de la pratique juridique.

Cet exposé décrira et démontrera également les éléments et les capacités de l’intelligence artificielle qui peuvent être utilisés, et qui sont déjà utilisés, dans le domaine du droit. Cela conduit à des considérations telles que : les avocats seront-ils remplacés par des ordinateurs ? Cette présentation portera également sur certaines conclusions de notre projet JusticeBot, qui vise à améliorer l’accès à la justice dans les différends entre propriétaires et locataires à l’aide de l’IA et nous allons aussi faire le point sur certains des défis qui se présentent.

À propos de l’orateur

Hannes Westermann est étudiant au doctorat en intelligence artificielle et en droit à l’Université de Montréal. Il travaille au Laboratoire de cyberjustice et est responsable du projet JusticeBot, qui vise à faciliter l’accès à la justice par le biais de l’intelligence artificielle. Hannes a obtenu son diplôme en 2018 de l’Université de Lund, en Suède, où il a obtenu une maîtrise en droit, axée sur la protection de la vie privée et les macrodonnées. Il a passé une année d’échange à la Faculté de droit de l’Université McGill. En plus de ses études en droit, Hannes s’est intéressé à la technologie et à la programmation, par exemple en participant à des « hackathons » et en développant plusieurs applications pour téléphones intelligents.

L’intelligence artificielle et le droit

L’événement intitulé L’intelligence artificielle et le domaine juridique vous est offert par le Laboratoire de cyberjustice de Montréal, le Collectif étudiant de technologie et de droit de McGill, le Groupe de recherche sur la justice privée et la primauté du droit, le Centre McGill pour la politique de propriété intellectuelle et le projet Autonomisation des acteurs Judiciaires par la Cyberjustice.

Formation d’un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire du Barreau du Québec pour une durée de 1 heure 30.

POUR EN SAVOIR PLUS…

Ce contenu a été mis à jour le 8 novembre 2019 à 10 h 51 min.