Privé : Résultats du projet Procezeus

 

Vendredi 27 avril, l’équipe des 8 étudiants de l’Université Concordia et de l’Université de Montréal différentes nous présentait les résultats du travail sur le projet Procezeus qui a pour but de rendre la Justice plus accessible. Une version beta du chatbot a été créée à l’issu des recherches initiées en septembre 2017.

 

Un chatbot juridique utilisant l’IA pour faciliter l’accès à la Justice

Plus de 50% des canadiens vont rencontrer un problème juridique majeur dans leur vie. Pourtant seuls 7% d’entre eux iront devant les tribunaux, car les procédures sont trop chères, trop lentes et trop compliquées. Le Laboratoire de cyberjustice de l’Université de Montréal s’attaque à ce problème majeur et développe des outils technologiques pour faciliter l’accès à la Justice. L’équipe multidisciplinaire en droit et informatique du Laboratoire a développé les premières plateformes de résolution en ligne des conflits pour simplifier la résolution des conflits dits « de masse » liés à la consommation, aux infractions de la route, au logement ou à l’assurance-emploi. Le Laboratoire intègre désormais des outils d’IA à ses plateformes, en particulier des outils d’aide à la décision ou de communication. Dans ce contexte, le Laboratoire a travaillé avec la Régie du logement (RLQ) pour développer un chatbot juridique en code ouvert fondé sur l’analyse de toute la jurisprudence pertinente. Son objectif est d’aider les justiciables à comprendre le droit et à les guider parmi les nombreuses procédures judiciaires. Chaque année, plus de 70 000 demandes sont déposées devant la RLQ. Les délais de traitement sont de 7 mois, une éternité pour la victime, souvent en situation précaire. À court terme, ce chatbot sera adapté à d’autres types de conflits!

Objectifs derrière le développement du chatbot juridique :

  • Vocation sociale : Créer un outil permettant aux citoyens d’avoir une information juridique adaptée à leurs besoins à moindres frais. Améliorer l’accès à la justice en intégrant le chatbot au processus judiciaire des tribunaux.

  • Recherche en IA : Modéliser le raisonnement juridique d’un décideur en un algorithme qui pourra par la suite être adapté au droit de la consommation, de la santé, assurance-emploi, etc.

  • Améliorer la Justice : Analyse de la situation juridique des utilisateurs pour suggérer des voies de résolution et prévenir les litiges juridiques avant qu’ils naissent, évitant ainsi des coûts importants et des situations de stress.

  • Code ouvert : Code en accès libre pour les membres de la communauté cyberjustice.

Ce contenu a été mis à jour le 26 juin 2018 à 13 h 53 min.