Communiqué de presse | Joshua Browder reçoit le Prix Justice imaginative 2017

De gauche à droite : Frederick Headon, Nacy Leggett-Bachand, Adrian Ogle, Joshua Browder, Marie-Claude Rigaud, Karim Benyekhlef. Crédits: Raphaël Clément

De gauche à droite : Marie-Claude Rigaud, Joshua Browder, Karim Benyekhlef Crédits photo: Raphaël Clément

LE FONDATEUR DE L’APPLICATION DoNotPay, M. JOSHUA BROWDER, REÇOIT LE PRIX « JUSTICE IMAGINATIVE » 2017 

Montréal, 9 novembre 2017 – C’est devant plus de 150 invités que le fondateur de DoNotPay, M. Joshua Browder, s’est vu remettre le Prix « Justice imaginative » 2017 par Me Frédérick William Headon, CIC.C, Ad.E, conseiller juridique général adjoint chez Air Canada et président d’honneur de la 2e édition de cette reconnaissance unique dans le monde universitaire, au cours d’une soirée qui s’est tenue aujourd’hui, au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Rappelons que ce Prix annuel vise à souligner la contribution exceptionnelle d’une personne ou d’un organisme à mettre en mouvement à la fois idées et actions, en vue d’améliorer l’accès à la justice au Québec, au Canada ou ailleurs dans le monde. Cette année, nous avions trois formidables finalistes qui nous ont démontré la qualité exceptionnelle des initiatives qui sont réalisées et qui méritent d’être soulignées et reconnues dans notre société », de dire Jean-François Gaudreault-DesBiens, doyen de la Faculté de droit de l’Université de Montréal et Karim Benyekhlef, titulaire de la Chaire LexUM en information juridique et directeur du Laboratoire de cyberjustice.

 

DoNotPay : la preuve de l’efficacité et de pertinence des technologies au service d’un meilleur accès à la justice

En 2015, à peine âgé de 19 ans, l’étudiant de Stanford University, Joshua Browder,  a créé un chatbot pour contester les tickets de stationnement grâce à la création et l’utilisation d’algorithmes.

Le chatbot DoNotPay est devenu, en l’espace de quelques mois, une solution à des centaines de milliers de litiges légaux, faisant économiser des millions de dollars aux justiciables anglais et américains et, désormais, canadiens. Celui que certains appellent « robot-avocat » est maintenant une solution facile d’utilisation pour les dossiers non seulement  en matière de tickets de stationnement, mais également  pour les demandes d’asiles, dossiers Équifax, litiges immobiliers, discrimination au travail, etc., évitant, ainsi, de nombreux frais de procédure judiciaire.

Le talent, l’ambition et l’engouement de ce jeune « Robin des bois de l’Internet », comme le nomme la BBC, a réuni un consensus immédiat auprès des membres du jury qui ont estimé que l’idée de créer un chatbot capable de répondre intuitivement à des demandes spécifiques est non seulement la démonstration d’une créativité remarquable, mais également une solution qui contribue de manière importante à l’amélioration de l’accès de la justice. Le succès de DoNotPay a grandement facilité la tâche du jury pour décerner le Prix « Justice imaginative » 2017 à son fondateur, M. Joshua Browder. Vidéo présentant la procédure du chatbot : https://youtu.be/-rabJDCBUbY

D’exceptionnels finalistes

Notons également l’excellence des finalistes aux côtés du lauréat, soit : LAMBDA LEGAL qui sélectionne des affaires judiciaires qui pourraient avoir une incidence majeure sur la protection et l’avancement des droits de la communauté LGBTQ et des malades atteints du VIH (www.lambdalegal.org), ainsi que PRO BONO QUÉBEC qui mobilise la communauté juridique à donner expertise et temps au bénéfice des individus et des OBNL québécois (personnes marginalisées) n’ayant pas les ressources nécessaires pour accéder à des services juridiques (www.probonoquebec.ca).

Un jury composé de personnalités de premier plan

Présidé par Karim Benyekhlef et Jean-François Gaudreault-DesBiens, le jury 2017 était composé de : Mario Charpentier, associé-directeur, BCF Avocats d’affaires; Karine Gentelet, professeure de sociologie à l’UQO; Jean Lemoine, associé, Ravinsky, Ryan Lemoine, S.E.N.C.R.L. Avocats; Marie-Claude Sarrazin, avocate-associée, Sarrazin Plourde; Raphaël Schachter, c.r., Ad. E., associé, Lavery Avocats; et Robin Schiller, avocate, Handelman, Handelman & Schiller.

–30–

Source :

www.prixjusticeimaginative.ca

Renseignements :           

Sophie Des Marais (pour Laboratoire de cyberjustice)

(514) 234-4736, sophie.dm@sympatico.ca

Ce contenu a été mis à jour le 10 novembre 2017 à 14 h 18 min.